Skip to main content
Bazar culture & branding depuis 2018

VoilĂ  que je me lance dans un nouveau journal en ligne. DĂ©sormais trĂšs pris par le quotidien et notamment par mon poste Ă  la Compagnie du Dragon Ă  Calais, j’ai fait le choix de davantage parler de mes expĂ©riences, dans un rythme plus alĂ©atoire et plus libre. Quelle meilleure façon de l’inaugurer que de vous parler du parrainage de Polka, petite orpheline sĂ©parĂ©e de sa mĂšre sur une plage de notre littoral.

Commençons tout de mĂȘme par remercier Guillaume, mon compagnon, qui m’a fait cet heureux cadeau pour NoĂ«l dernier. Depuis quelques temps nous nous creusons les mĂ©ninges pour nous offrir du sens et pas forcĂ©ment de matĂ©riel. Le 25 dĂ©cembre dernier, j’ouvrais une carte avec une photo de petit phoque : j’allais devenir parrain d’un veau marin, dĂšs lors que le centre de soins de la faune sauvage de la LPA du Calaisis aurait de nouveau Ă  en sauver un. Autant vous dire que je n’Ă©tais pas pressĂ© que cela arrive trop vite mais j’ai pleurĂ© Ă  chaudes larmes.

Parrain depuis peu de Polka, sauvée en juin dernier

Je vous prĂ©sente donc Polka, qui porte le numĂ©ro d’identification 865. Elle s’est Ă©chouĂ©e sur la Plage de Le Quend (80120), sĂ©parĂ©e de sa mĂšre. Sans blessure ni pathologie, elle a Ă©tĂ© Ă©tĂ© acheminĂ©e Ă  Calais par l’association Picardie Nature le 25 juin 2022. Il s’agit d’une femelle donc, dont on ne connaĂźt pas la date de naissance. Toutefois, elle pesait 9kg pour une taille de 70cm. Elle est soignĂ©e par Chrystel et Didier, que je remercie du fond du cƓur, ainsi que toute l’Ă©quipe qui Ɠuvre Ă  prĂ©server les espĂšces de notre cĂŽte.

À son arrivĂ©e, elle a Ă©tĂ© placĂ©e en bassin de quarantaine intĂ©rieur en attendant de reprendre des forces. Elle est en compagnie de sa congĂ©nĂšre, Macarena, qui porte le numĂ©ro de bague 867. À ses dĂ©buts, elle ne peut malheureusement pas encore manger seule, malgrĂ© sa grande gourmandise Ă  l’heure du repas qui s’effectue par gavage. Elles ont toutes les deux des petites dents qui leur permettront de s’alimenter seules prochainement.

Polka & Macarena lors de leur arrivée au centre de soins de la faune sauvage de la LPA du Calaisis

La suite bientĂŽt, et peut-ĂȘtre pour vous apprendre quelques trucs au passage.

Parrainer un animal a quelque chose de magique. c’est Ă  la fois le bonheur de servir la faune, mais aussi de suivre l’histoire de son/sa filleule. RĂ©guliĂšrement le Centre adresse des nouvelles, des photos, des vidĂ©os pour suivre l’Ă©volution du sauvetage. Au delĂ  d’un simple Ă©change, c’est un vrai apprentissage. Je saisis cette chance pour partager aussi cette aventure avec vous pour sensibiliser autour de la protection de ces espĂšces toujours plus menacĂ©es. Polka et de nombreux phoques sont Ă©loignĂ©s de leurs mĂšres Ă  cause d’humains qui s’approchent trop prĂšs des bancs de phoques et qui se refusent Ă  les observer Ă  bonne distance.

Le parrainage consiste Ă  participer financiĂšrement au sauvetage, pour suivre la remise en santĂ© de l’animal, jusqu’Ă  son relĂąchĂ© en milieu naturel aprĂšs quelques semaines. Plus tard, si Polka est aperçue dans la nature, je recevrai aussi des nouvelles. Un vrai membre de la famille en somme.

Si vous souhaitez Ă©galement suivre, parrainer ou aider le centre de soins de la faune sauvage de la LPA du Calaisis, je vous recommande chaleureusement d’aller jeter un Ɠil sur leur site web.

À la prochaine,
Stéphane

Photos et vidéos du centre de soins de la faune sauvage de la LPA du Calaisis.

2 Comments

  • Matoo dit :

    Évidemment comment ne pas craquer immĂ©diatement, c’est un peu comme si une loutre te demandait ‘tu veux pas ĂȘtre mon pĂŽpa ? ». 😉

    • iamsribeiro dit :

      Je suis tellement d’accord. J’ai toujours du mal Ă  comprendre que certains humains soient dĂ©pourvus d’empathie pour ces petits ĂȘtres. Il nous arrive d’aller sur la cĂŽte parfois et de voir les phoques au loin. À chaque fois, ce parrainage c’est la magie de se dire que c’est peut-ĂȘtre notre petite fille avec ses copains. đŸ„č

Leave a Reply