Les tendances qui soufflent sur les marques et leurs logos en 2019

Par 17 novembre 2018 décembre 7th, 2018 Branding

Je n’aime pas parler de tendances dans le design de marque dans la mesure où il n’y a aucune obligation de les suivre. Coco Chanel disait : « La mode se démode, le style jamais. » Mais chaque année il est bon de voir où se dirigent les marques et comment elles transposent leurs codes dans le temps présent. Ces dernières années, la coutume était à la simplification et à la sobriété. Plus que jamais, les marques sont prêtes à s’imprégner du passé tout en repoussant les limites avec de nouveaux styles. 2019 marquera l’avènement de la couleur, du storytelling et de l’expérimentation autour du design. Les nouvelles techniques et les nouvelles idées que proposent les designers renouvellent férocement la façon de créer des identité de marques vives et plus audacieuses.

Géométrie et explosion de couleur

Si les designers et les marques ont délaissé longtemps les formes géométriques, c’est peut-être parce qu’elles ont souvent été associées à un caractère austère, mathématique et froid. Dernièrement on observe sur les sites communautaires comme Behance ou Dribbble un retour aux compositions très graphiques, géométriques, faisant bon usage de couleurs éclatantes et pourtant très conviviales. On peut voir ici un vrai retour aux inspirations architecturales, comme a pu le véhiculer le brutalisme.

Cette année a déjà été bercée par ces formes aux couleurs chatoyantes, comme ce projet d’identité pour l’Institut du tourisme du Costa Rica de Jorge Espinoza. Une belle déclinaison dans le projet Mohawk Maker Quarterly par Hybrid Design. Ou encore l’identité de la ville de Nevers, jouant astucieusement avec négatif et géométrie, par Graphéine.

La typo travaillée et des lignes, encore des lignes.

L’utilisation des lignes fines, ou pas, est une autre tendance qui dominera en 2019 car elles sont non seulement polyvalentes, mais elles peuvent aussi être facilement manipulées et adaptées. Tout comme les formes géométriques, les lignes communiquent des émotions et des informations. Associées à des typographies sur mesure, elles deviennent la combinaison parfaite pour des identités singulières et graphiques.

Un exemple très récent avec Pierre et vacances qui remodèle son esperluette et qui l’accole à une typo dessinée spécialement pour la marque. Ou encore le très médiatisé projet de marque de la ville de Porto par Estudio Aires.

Design fonctionnel et adaptatif

Les marques sont désormais pleinement conscientes du fait que leur logo sera visible sur une multiplicité toujours plus grandissante de supports. Elles ne se préoccupent plus seulement de la transposition d’un logo selon le support, le format (ce qu’on a pu appeler design responsif à une époque). Elles se demandent désormais comment les identités visuelles peuvent les aider à renforcer les liens avec les cibles, en personnalisant la relation client. Ces logos relèvent le défi de l’adaptabilité et de l’authenticité que recherchent les nouvelles générations. Une iconographie spécialisée, une typographie dynamique et une personnalisation réfléchie permettent d’établir de véritables liens avec les besoins du public. En 2019, attendez-vous à ce que les logos s’adaptent à leur public de manière flexible et créative.

En voici un exemple très convaincant, l’identité de la Cop 25 en 2019 par Shangning Wang. Ou encore avec Storey, qui combine l’adaptatif au géométrique, réalisé par DixonBaxi.

Toujours plus loin dans le flat et le minimalisme

Parmi les tendances qui reviennent d’année en année, il en est une qui n’a jamais eu autant de succès : le minimalisme. À tel point qu’on est en droit de se demander si ce n’est pas devenu une nécessité, comme pour mieux distinguer nos marques dans un monde surpeuplé. Chaque année voit les logos maigrir, pour se vider de leur contenu ou juste se simplifier ? Pour ne pas se tromper, il vaut mieux dénuder les logos dans un objectif clair : supprimer uniquement le bruit et les éléments qui nuisent à sa compréhension.

Quasi tous les exemples cités dans cet article peuvent se prêter à cette analyse. Mais en voici un tout particulier qui affiche la cinglante simplicité du produit : McDonalds. Une ingénieuse campagne et image de marque développée par TBWA et WCIE pour les restaurants « M Originals ».

Le retour des modes de fusion, suite de la tendance des dégradés

Sont aussi à surveiller comme le lait sur le feu : les modes de fusion, ou chevauchements de couleur, qui reviennent à la mode. C’est sans doute la suite logique à l’hégémonie du dégradé de couleur, place aux superpositions de nuances. On retrouve de nombreux logos qui reviennent aux effets de transparence et utilisent des palettes plus sophistiquées. À l’image d’October, nouveau nom de Lendix dont je compte vous parler dans les nouveaux logos du mois de novembre !

Terminons avec cet exemple qui joue avec des suites de couleurs un peu improbables qui offrent de jolies textures et impressions de superpositions par Ramotion.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Un café ?

Échangeons par e-mail : hello@sribeiro.fr
Disponible dans la région de Metz ou dans la métropole Lilloise.